RÉFÉRENCEMENT DE SITE INTERNET

Optimisation de votre site pour le référencement naturel, définition d'une stratégie, analyse des performances, étude concurrentiel, optimisation du code et des contenus....

FORMATION

Formation au référencement, à la communication web, à la rédaction et à la gestion de contenu, aux outils graphiques et vidéos...

DESIGN - IMPRESSION

Tout travaux de design pour l’écran ou l'impression. Logotype, catalogue, plaquette, interface...


Nos compétences // Quelque soit votre projet de site web, votre besoin en référencement ou en formation, votre projet de publication numérique ou papier... King Bee Studio peut y apporter une réponse pertinente dans un budget de réalisation très concurrentiel.

  • SITES WEB ET APPLICATIONS

    CONCEPTION, DESIGN, DEVELOPPEMENT

    King Bee Studio peut réaliser tout ou partie de votre site. Site vitrine, site catalogue, boutique en ligne, applications web…

  • RÉFÉRENCEMENT DE SITE

    OPTIMISATION DE LA VISIBILITÉ ET DE LA FRÉQUENTATION DE VOTRE SITE

    Qu’importe la qualité de votre site s’il n’apparait pas dans les meilleurs résultats de recherche dans les principaux moteurs. En définissant une stratégie de référencement et en optimisation le code et les contenus de votre site, nous le rendons performant pour le référencement naturel.

  • CRÉATION GRAPHIQUE

    CRÉATION GRAPHIQUE POUR TOUS LES SUPPORTS MUMÉRIQUES ET PHYSIQUES

    Tout travaux de design pour le web, l’impression….et tous les supports de communication.

  • FORMATION, CONSULTING

    RÉFÉRENCEMENT NATUREL, GESTION DE CMS, MEDIAS INTERNET...

    Formateur agréé, King Bee Studio peut vous former à la gestion de contenus, au référencement naturel, à la communication Internet, aux logiciels de design…

L'actualité de King Bee Studio et l'actualité du web.

  • HABITUDES DE CONSOMMATION SUR MOBILE ET TABLETTE

    AUTEUR : // RUBRIQUE : Non classé

    Aucun Commentaire

    Les résultats d’Orange Exposure 2012/2013 ont été diffusés. Cette étude annuelle réalisée avec TNS Sofres, éclaire sur les tendances de consommation liées aux terminaux mobiles dans 3 pays : la France, l’Espagne et le Royaume-Uni.

    On en retient qu’ Android est le premier OS mobile en France. IOS est toujours en progression, mais plus faible (+2 point par rapport à 2011, contre  +11 points pour Android). La pénétration des mobinautes, en France serait de +12 points sur 1 an.  Les tablonautes auraient doublés pendant cette même période.

    Sut Tablette, IOS domine avec 65% de part de marché, mais cette position devrait évoluer rapidement avec l’arrivée d’une offre Android bien mieux structurée et compétitive.

    Ce qu’il faut retenir

    Les internautes passent aisément d’un terminal à un autre en fonction de leur besoins. On avait déjà noté des pics de consommation à l’heure des repas, ou à celle des pauses au travail, cette étude confirme ces terminaux comme des moyens rapides et faciles pour rester connectés avec ses centres d’intérêt dans tous les environnements.

    74 % du panel étudié affirme accéder à Internet tout en regardant la télévision. Cependant 30% des internautes disent passer plus de temps sur internet à parti d’un poste fixe depuis qu’ils possédent un smartphone. Ce qui induit quand même l’idée que l’experience du web sur un smartphone peut-être très frustrante. Sans doute parce que la majorité des sites ne sont pas adaptés à ces terminaux.

    L’achat sur tablette devient un canal de vente incontournable, un utilisateur sur deux à utilisé sa tablette pour acheter, réserver…et plus de la motiée d’entre eux envisage de récidiver.

    De cette étude ressort aussi que le smartphone est devenu l’écran préféré des adolescents (64% en France). Ils l’utilisent surtout pour les jeux (92%) et la musique (88%) et evidement les réseaux sociaux (86%)…sans que cela ne reduise leur consommation d’internet sur poste fixe. Il y a donc ici une forme de segmentation des usages.

    Essentiellement menée pour offrir des outils stratégiques aux annonceurs publicitaire cette étude confirme certaines tendances fortes , dont tout administrateur de site web devra tenir compte.

  • NOUVEAUX SUPPORTS, NOUVELLES TECHNOLOGIES…

    AUTEUR : // RUBRIQUE : Actualités du web

    Aucun Commentaire

    En gestation depuis quelques années, ces technologies (CCS3,Html5…), massivement adaptées par les nouveaux terminaux ( smartphones, tablettes…), n’en restent  pas moins très inégalement déployées et adoptées. Le soucis c’est que les gurus du web nous les ont vendus, et que maintenant on nous les réclame. Alors que, pour la plupart, elles ne sont pas finalisées. Elles ne sont même pas encore des standards – on parle ainsi de deux branchesHtml5 à venir!

    Il n’empêche, voila que l’on nous soumet des cahiers des charges avec, par exemple, des validations WC3 strictes qui deviennent quasi intenables. Même le site de Google ne passe pas le test. Et pourtant, il faut du moderne, sans Flash, interactif, qui passe partout, sur tous les navigateurs, tous supports, et sur tous les OS…Cela reste possible…mais cela a un coût : celui du développement de versions alternatives. Et si les techniques « responsives » sont une excellente réponse du point de vue du design, elles ne sont pas une solution à tous les problèmes.

    Plus que jamais le web est une affaire de professionnels avertis, avec une vision aguerrie des choix à effectuer, et plus que jamais, la définition d’un projet  et de sa destination va devoir s’élaborer en fonction de son budget.

  • FORMATEUR, RÉFÉRENCEUR … ET SURTOUT RIPOUX.

    AUTEUR : // RUBRIQUE : Actualités du web

    Aucun Commentaire

    C’est du vécu et c’est édifiant.

    Un client se voit proposer les services d’une entreprise de formation, afin d’utiliser  « ce crédit formation auquel elle a droit et qui dort dans des coffres« . Comme souvent le client signe d’abord les documents avant de savoir ce qu’il va obtenir de ce crédit. Le client m’appelle pour me demander quel type de formation il pourrait donner à ses employés : Me voilà conseillé en formation, ce que je deviens de bonne guerre (le client ne savait que j’étais moi-même formateur).

    Le problème c’est que le formateur n’est compétent qu’en signature de contrat, pour le reste il finit vite par proposer d’écouler le budget formation par des prestations annexes : design de bandeaux publicitaires, référencement, création d’un blog….là je dis non ! c’est mon taff et ça ne se partage pas comme ça, sans cohérence, avec des personnes qui, qui plus est, détournent l’argent de la formation et vous forcent la main pour les y aider !

    Je propose bien d’autres pistes de formation sans succès, car au bout il n’y a pas les compétences.

    Puis voilà qu’un jour je découvre sur le site de mon client une page partenaire qui mène sur deux pages à la gloire de sa concurrence !   Page créée à l’insu de mon client par le fameux formateur qui avait récupéré les codes d’accès à l’administration du site et comptait bien justifier ses factures.
    Le type se vente alors de faire un travail de référencement extraordinaire qui booste les visites sur le site – il n’en sait rien il n’a pas accès au Analytics… Il me fait une leçon de référencement alors qu’il refuse de me dire ce qu’il fabrique et que manifestement il n’y connaît rien ( il confond indexation, fréquentation, positions…) !.
    Peut après je découvre ce qu’il appelle référencement : Il a utilisé un de ces services américain qui fabriquent des pages par dizaines en faux anglais et qui pointent vers un site pour créer du backlink… une pure tricherie, contraire à l’éthique du client et à la mienne, qui ne peut que mettre en danger des années d’investissements et de travail... et l’andouille se dit incapable de supprimer toutes ces pages.

    Voilà en un exemple de ce  contre quoi peut se battre une agence web sérieuse aujourd’hui : La concurrence déloyale d’entreprises dite de formation qui utilisent ces budgets pour vendre du service et la non moins crapuleuse activité de sois disant référenceurs,  pour qui l’exercice se résume à essayer de duper les moteurs de recherche au mépris du client et de son activité.

Addresse // 7 avenue Fernez
92700 Colombes

Téléphone // 01 46 49 53 30 - 06 64 11 53 30