JUIN 2012

  • FORMATEUR, RÉFÉRENCEUR … ET SURTOUT RIPOUX.

    AUTEUR : // RUBRIQUE : Actualités du web

    Aucun Commentaire

    C’est du vécu et c’est édifiant.

    Un client se voit proposer les services d’une entreprise de formation, afin d’utiliser  « ce crédit formation auquel elle a droit et qui dort dans des coffres« . Comme souvent le client signe d’abord les documents avant de savoir ce qu’il va obtenir de ce crédit. Le client m’appelle pour me demander quel type de formation il pourrait donner à ses employés : Me voilà conseillé en formation, ce que je deviens de bonne guerre (le client ne savait que j’étais moi-même formateur).

    Le problème c’est que le formateur n’est compétent qu’en signature de contrat, pour le reste il finit vite par proposer d’écouler le budget formation par des prestations annexes : design de bandeaux publicitaires, référencement, création d’un blog….là je dis non ! c’est mon taff et ça ne se partage pas comme ça, sans cohérence, avec des personnes qui, qui plus est, détournent l’argent de la formation et vous forcent la main pour les y aider !

    Je propose bien d’autres pistes de formation sans succès, car au bout il n’y a pas les compétences.

    Puis voilà qu’un jour je découvre sur le site de mon client une page partenaire qui mène sur deux pages à la gloire de sa concurrence !   Page créée à l’insu de mon client par le fameux formateur qui avait récupéré les codes d’accès à l’administration du site et comptait bien justifier ses factures.
    Le type se vente alors de faire un travail de référencement extraordinaire qui booste les visites sur le site – il n’en sait rien il n’a pas accès au Analytics… Il me fait une leçon de référencement alors qu’il refuse de me dire ce qu’il fabrique et que manifestement il n’y connaît rien ( il confond indexation, fréquentation, positions…) !.
    Peut après je découvre ce qu’il appelle référencement : Il a utilisé un de ces services américain qui fabriquent des pages par dizaines en faux anglais et qui pointent vers un site pour créer du backlink… une pure tricherie, contraire à l’éthique du client et à la mienne, qui ne peut que mettre en danger des années d’investissements et de travail... et l’andouille se dit incapable de supprimer toutes ces pages.

    Voilà en un exemple de ce  contre quoi peut se battre une agence web sérieuse aujourd’hui : La concurrence déloyale d’entreprises dite de formation qui utilisent ces budgets pour vendre du service et la non moins crapuleuse activité de sois disant référenceurs,  pour qui l’exercice se résume à essayer de duper les moteurs de recherche au mépris du client et de son activité.